- FORUM D'ARTISTES SE PERMETTANT TOUT ET NE RÉCLAMANT RIEN -
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Doux Flocon de Jade aux Éclats Écarlates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plume Psychotique

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 25/11/2015
Age : 23

MessageSujet: Un Doux Flocon de Jade aux Éclats Écarlates    Sam 26 Nov - 2:17

~ Un Doux Flocon de Jade aux Éclats Écarlates ~

Les rues dormaient depuis de nombreuses heures désormais. J'attendais calmement le bus de minuit. L'air glacial était difficilement supportable. Grelottant, j'abritais mon nez endolorit par le froid derrière mon écharpe de laine douce comme un tendre baiser. Je fermai les yeux et souris, elle portait un doux parfum sucré, étrangement hypnotisant, une touche de miel et de citron. Je levai les yeux vers le ciel contemplant les petits flocons de coton blanc virevoltant dans l'air, dansant sous la lueur pâle de l'astre nocturne enveloppé par sa douce lumière blanche. Je me frottai les mains puis les portai jusqu'à mes lèvres dans le but de les réchauffer.
Le sol pavé était à présent vêtu d'un blanc immaculé. Une légère brume ce levait. Les perles glacées incolores dessinaient une magnifique toile sous mes prunelles bleutées. Quel tableau mélancolique et merveilleux me dis-je, un petit sourire peint sur mon visage fatigué. Perdu dans mes pensées, je ne remarquai nullement l'arrivée d'une femme, d'une trentaine d'années tout au plus, elle me sourit et je lui rendis son sourire. Elle était belle, ses yeux était d'un vert émeraude et son sourire sublimé par son rouge à lèvre couleur rubis, étrangement j'eus l'impression de l'avoir déjà vu mais je me fis certainement des idées. Il était plutôt rare de voir des personnes aussi tardivement dans les rues et aussi jolie, dois-je dire.
Le temps s'écoulait inlassablement. Je finis par entamer la conversation avec l'inconnue. Nous discutâmes durant de nombreuses minutes, ses mots étaient doux comme du miel et son rire, chaud comme un bon chocolat viennois au coin d'un bon feu de bois. Plus elle chantait ses mots sucrés plus je la trouvais belle. Je remarquai qu'elle ne portait pas de vêtements très chauds et je lui proposai tout naturellement mon écharpe, elle marqua une pause puis elle acquiesça par un oui timide. Quelques minutes plus tard un bus arrivai, non celui que je dus prendre mais celui de ma belle inconnue. Elle me quitta, m'embrassa sur la joue et me rendis mon foulard soyeux qu'elle enroula autour de mon cou, je lui fis un petit au revoir de la main et souris.
La ville était calme, drôlement calme d'ailleurs, aucunes voitures, aucuns bruits et aucunes personnes. J'aimais le silence et celui-ci m'apaisait. Il m'aidait à faire le point sur qui suis-je et sur ce que je suis, des questions restant la plupart du temps sans réponses. Je remarquai que mon écharpe était à l'envers, sûrement un manque d'attention de ma part. Je l'ai remis à l'endroit. Elle était enveloppée d'une senteur agréable et familière mais bizarrement je ne parvins pas à m'en
souvenir. Tandis que mon esprit s'évade dans la chaleur et la douceur de cette odeur sucrée, la mélodie des larmes froides et blanches ainsi que celle de la brise se faisait plus glacée et la lumière de la lune plus forte, éblouissante même, tandis que la brume s'épaississait.
Le temps passa. Il était minuit désormais. L'air redevenait froid et le vent m'embrassait de son baiser glacial. Je protégeais mon nez endolorit par le froid derrière mon écharpe de laine rouge. Je fermai les yeux et souris, cette fragrance agréable et douce, étrangement captivante et enveloppant mon cache-nez. C'était une touche de miel et de citron entremêlée. Perdu dans mon esprit, je contemplai la neige tombée sur la route pavé. M'égarant dans mes pensées je ne perçus aucunement l'arrivé d'une femme, d'une trentaine d'années tout au plus, elle m'adressa un sourire et je lui rendis. C'était une sublime créature au yeux verts et au sourire parfait souligné par son rouge à lèvres écarlate. Elle était belle, plus belle que toutes autres femmes que j'eus le plaisir d'apercevoir. Étonnamment j'avais la curieuse impression de l'avoir déjà vu mais c'est sûrement mon esprit qui me joue des tours. Oui ça doit être cela, pensai-je une larme chaude coulant le long de ma joue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un Doux Flocon de Jade aux Éclats Écarlates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ekyos le doux être
» O O Jade O O dis Steph
» [RP] Hydre de Jade - On s'garre ici !! - Gargote Hélvetique
» La Cabale du Serpent de Jade
» Livre d'or : mots doux, demandes en mariage, paquets de caramels, etc.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cabane des Créateurs :: La Forge des Démiurges :: Littérature-
Sauter vers: